Logo
ACCUEIL economie ARTICLE

ESPACE CEDEAO : PROMOTION DE PETIT COMMERCE ET LES DEFIS A RELEVER

Les vols, les braquages, les harcèlements voire les agressions de tout genre sont les tracasseries que rencontrent les gens qui pratiquent le commerce transfrontalier à petite échelle dans la zone CEDEAO. Ces tracasseries constituent de véritables fléaux qui plombent l’épanouissement de ce type d’activité. Comment faire pour réduire ces anomalies ? Un véritable casse-tête pour les acteurs étatiques, les gouvernants pour apporter des solutions pérennes. Toutes initiatives pour quelques apports ne peuvent être que salutaires.
En effet Alternative Leadership Group et POS Fondation en partenariat financier avec la GIZ ont organisé l’atelier sur la promotion du commerce transfrontalier à petite échelle de droit et l’utilisation de la technologie en Afrique de l’Ouest ce 25 mars 2022 à Lomé en présence des personnalités de l’administration officielle et privée, des opérateurs économiques, de la société civile.
Dès lors qu’est-ce qui justifié cette présente rencontre : « …Au moment où le monde est en train clairement d’installer sous nos yeux un nouvel ordre mondial ; au moment où après la crise sanitaire COVID-19 notre façon de faire a changé ; le monde se présente à nous sous le couvert d’une guerre. L’économie mondiale est en train d’être bouleversée. Une question principale se pose comment nos Etats vont se positionner ? Les Etats africains et le Togo en particulier ? Comment le Togo se positionne à l’internationale en générale et dans la sous-région en particulier ? De façon particulière avec cet atelier nous espérons réfléchir sur l’impact de ces crises là, sur le commerce transfrontalier notamment le petit commerce. Les experts vont nous permettre de comprendre les enjeux et à savoir en définitive si nos Etats doivent faire des choix ; quels sont des choix idoines. ?» Monsieur André Kangni AFANOU, Président du Conseil d’Orientation d’Alternative Leadership Group.
De même Monsieur Jonathan Osei , Directeur exécutif de POS Fondation a fait savoir que cet atelier fait partie d’un projet de série d’ateliers qui vont se dérouler dans les six pays que sont la Cote d’Ivoire , le Ghana , le Togo , le Benin , le Nigéria et le Burina Faso. Les Travaux seront reversés sur une plateforme qui sera accessible à toute personne exerçant dans le commerce transfrontalier.
Dans son discours d’ouverture l’Attacher de Cabinet représentant du Ministre d’Etat Chargé de l’Administration territoriale a salué l’initiative : « … c’est un réel plaisir pour nous de représenter le département à cet atelier que nous trouvons important … et de constater que l’Alternative Leadership Group déroule des activités pour accompagner le gouvernement pour l’épanouissement de la population…Cet atelier crée un cadre approprié pour permettre aux participants de faire d’échanges sur le commerce transfrontalier . Les objectifs sont clairement définis. Et si les participants arrivent à identifier les défis et difficultés ; proposer des solutions et adopter des recommandations pour une meilleure circulation des personnes et des biens dans l’espace que nous connaissons bien. » Et a souhaité que les conclusions qui vont se découler apportent un plus pour la libre circulation dans l’espace.
A l’issue de l’ouverture de l’atelier Madame Manuella FOLLY- GA, Présidente de l’organisation de l’atelier a reprécisé les raisons qui soutiennent l’organisation de l’atelier et a fait une présentation sommaire de l’Association Alternative Leadership Group.
Un panel riche composé des enseignants chercheurs, des experts dans le domaine du commerce transfrontaliers ont animé l’atelier.

A la fin des travaux de l’atelier, Professeur Komi WONRYA a rassuré que progressivement les tracasseries transfrontalières vont diminuer car les conclusions et les recommandations vont être actées par les instances de la CEDEAO pour permettre la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace CEDEAO.
Ata.

  • Partager

LIRE AUSSI

COMMENTAIRE