Logo
ACCUEIL economie ARTICLE

HAUSSE DES PRIX DE PETROLE AU TOGO : QUELS SERONT LES EFFETS ?

Les faits sont là et les raisons sont avérées la situation socio-économique mondiale est alarmante. Pour le cas d’espèce le prix de baril de pétrole a grimpé de façon exponentielle (de 18 dollars à plus de 120 dollars) et la guerre russo-ukrainienne vient emballer le tout. Le Togo, est un pays ouvert et qui entretient de bonnes relations de coopération, de partenariat avec tous les pays de la planète. Il n’est pas épargné par les maux dont souffrent tous les pays. Et encore avec sagacité malgré la conjoncture économique, le gouvernement togolais fait tout pour assurer comme il peut une condition sociale acceptable à la population. Ce qui l’amène à subventionner la plupart des produits de premières consommations. Cet effort est tout autant sapé par certains hommes -d’affaires véreux qui ne sont pas général des togolais et qui jouent sur la spéculation entrainant par-là l’inflation sur toutes ses formes.
Une conférence de presse est organisée ce 29 mars 2022 à Lomé ; réunissant un parterre de journalistes, de professionnels de médias pour expliquer les raisons de l’augmentation du prix des produits pétroliers. Pour l’occasion, trois membres du gouvernement ont animé la conférence de presse. Le Ministre du commerce a fait la déclaration liminaire en présence de Ministre de Transport et du Ministre de la communication. Une conférence de presse richement animé qui a permis aux journalistes présents de comprendre les raisons de cette nouvelle augmentation des prix des produits pétroliers pour une large diffusion.
En substance nous pouvons retenir ceci : « …Je voudrais d’abord vous présenter chers frères de médias nos excuses pour le retard. L’environnement économique mondial se métamorphose de façon négative avec l’inflation qui ne cesse de grimper. Le janvier dernier le Togo était à 8,4%. On note que tout bouge dans le mauvais sens en terme de prix un peu partout que ce soit en Europe, en Afrique et précisément dans notre sous-région ouest-africain, la CEDEAO et l’UEMOA. Vous avez été informés de la nouvelle structure des prix des produits pétroliers à partir de 29 mars 2022 à 0 heure. Relativement les produits suivants.
Super sans plomb : de 505 F CFA est monté 595 F CFA
Gasoil : de520F CFA est monté à 605 F CFA
Pétrole lampant : de 450F CFA est monté à 550F CFA. ETC.
Ces augmentations sont dues essentiellement au nouvel environnement économique dans lequel nous évoluons et puis la guerre entre l’Ukraine et la Russie qui sont les principaux pays d’importation du brut et même du raffiné.
S’agissant du carburant en 2019 le brut était de 18 dollars le baril aujourd’hui en 2022 nous sommes passés à 110dollars voire 120 dollars .Une augmentation exponentielle qui a suffisamment fait saigner le budget de l’Etat.
Si les prix sont maintenus à ce niveau depuis juillet 2019 c’est qu’il y a eu de gros efforts fournis par le gouvernement sur instruction du Chef de l’Etat. Et donc aujourd’hui si nous arrivons à ces augmentations il faudra intégrer les deux facteurs sur le plan mondial et la guerre entre Russie et l’Ukraine qui viennent désagréger un peu tout ce que nous avons mis en place .en terme de stabilité des prix.
Je voudrais aussi vous dire que depuis cette année 2022 nous avons constaté une augmentation exagérée de la consommation de volumes. Les volumes mis en place dans le cas de l’approvisionnement pour deux semaines sont consommés en une semaine voire trois jours. La comparaison combinée du parc aux produits, il est clair que d’autres consomment nos produits… » a déclaré Monsieur ADEDZE Kodjo, Ministre du commerce, de l’industrie et de la Consommation.
Notons quand gros le prix des produits pétroliers surtout du super sans plomb a grimpé à plus de 30%.
Si les prix sont maintenus l’Etat devrait débourser plus de 100 milliard de FCFA. Et même avec ces nouveaux prix l’Etat doit débourser quelques milliards.
Le Ministre du Transport et Ministre de la communication ont appuyé avec des exemples palpables la déclaration de leur collègue sur la dure réalité.
Certainement des effets vont résulter des chocs créés par une telle perturbation due à la hausse des prix de produits pétroliers. La résilience des togolais va encore surmonter.
Cependant la question fondamentale est surement qu’est-ce qui sera fait pour permettre à la population de supporter cette hausse de prix et les conséquences de la vie chère. Une équation qui nous revient tous à résoudre ? Peut-être !
Que la Providence vienne à aide aux plus hautes autorités de l’Etat à trouver les ressources nécessaires pour garantir une condition de vie acceptable à la population.

  • Partager

LIRE AUSSI

COMMENTAIRE