Logo
ACCUEIL societe ARTICLE

FONDS VERT AU TOGO : LES MEMBRES DU CONSEIL NATIONAL DU PATRONAT A L’ECOLE DU CHANGEMENT CLIMATIQUE

Un atelier de formation des membres du conseil National du Patronat sur les questions du changement climatique s’est tenu ce 11 mai 2022 à Lomé en présence des premiers responsable du ministère de l’environnement et des ressources forestières , du Représentant Résident du Global Green Growth Institute (GGGI), Du Président et des membres du Conseil d’Administration du Conseil National du Patronat du Togo (CNP-Togo) et des membres et Présidents des associations professionnels affiliés au Patronat.
Cela peut paraitre paradoxal ! Et la question fondamentale qui vient à l’esprit : qu’est-ce qui peut bien intéresser ces hommes d’affaire (togolais) sur les questions du changement climat ?
Justement le changement climatique constitue l’un des défis majeur à la planète toute entière et les conséquences sur les établissements humains, la sécurité alimentaire, la pauvreté, les infrastructures et la gestion des terres sont alarmantes au niveau mondial et davantage dans les pays en développement ; où l’économie est fortement dépendante de l’exploitation des ressources forestières. Le Togo est conscient des effets du changement climatique sur ses différents secteurs d’activité notamment l’agriculture, l’industrie, le commerce etc.
Dans son allocution d’ouverture le Président du CNP-Togo a salué les efforts du Gouvernement dans le but de l’adaptation et de l’atténuation des effets du changement climatique au Togo par la mobilisation des ressources auprès du Fonds Vert pour le climat en vue de la mise en œuvre du programme préparatoire : « Renforcement de l’accès direct du Togo au Fonds Vert pour le climat et appui au développement de la stratégie de la finance climat ».
Ainsi « il est prévu dans le cadre de la lutte contre le changement le renforcement de capacité du secteur privé sur les notions climatiques de l’heure notamment sur les opportunités d’emploi, le financement climatique, le transport vert , les normes de construction verte et le développement de la politique verte du CNP—Togo afin d’engager le secteur privé dans les initiatives de gestion durable et environnementale…la question climatique revêt en outre, des opportunités pour nos entreprises , un atout clé pour créer de la valeur au profit de nos entreprises et des associations membres . ..Nos vifs remerciements au Global Green Growth Institute (GGGI) (entendez Institut mondial pour la croissance verte) et au consortium de consultants pour leur accompagnement à l’éveil du secteur privé sur les questions liées au changement climatique.» a souligné Monsieur Laurent Komi TAMEGNON, Président du Conseil National du Patronat du Togo.
Dans la même ordre d’idée Monsieur le ministre de l’environnement et des ressources forestières a salué l’initiative avant de préciser que « les rapports du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) sont de plus en plus inquiétants et alarmants. Il en ressort que si des mesures importantes ne sont pas prises dès à présent sur le plan individuel, collectif, national , régional et international pour arrêter ou freiner l’évolution de ce phénomène, ses effets se ressentiraient de façon plus dramatique à l’avenir…selon le 6ème rapport notre planète terre doit s’attendre à une augmentation du réchauffement climatique de l’ordre de 2,1 à 5,7°C d’ici 2100. »
Alors le Ministère à travers la Direction de l’Environnement a obtenu du Fonds Vert pour le Climat (FVC) un financement pour la mise en œuvre du programme préparatoire. Cette subvention va aussi « contribuer à l’amélioration des connaissances du Conseil National du Patronat du Togo sur le changement climatique. L’objectif global de l’atelier est de renforcer les capacités des membres du CNP-Togo sur les enjeux et les opportunités du changement climatique » a-t-il ajouté.
A l’issue de la cérémonie d’ouverture : « Avant toute chose permettez-moi de remercier le ministère de l’environnement et le GGGI pour tourner leurs regards vers le Patronat afin de renforcer ses capacités en ce qui concerne le financement vert. Il faut avouer qu’au niveau du secteur privé nous nous en occupons peu. C’est une bonne opportunité pour nous de nous approprier de cette formation pour pouvoir connaitre les différents modes de financement, les différents moyens pouvant nous permettre de nous approprier de ces différentes méthodologies. Aujourd’hui, nous savons le secteur privé c’est la croissance ; c’est le développement économique. Mais ça ne s’arrête pas seulement à nos activités professionnelles. Nous dévons au-delà regarder ce que c’est que le financement vert ? où le trouver ? Est-ce que ça pourrait apporter un plus à nos activités ? Ce faisant un plus à notre pays ? » a affirmé Monsieur Laurent Komi TAMEGNON , Président de CNP-Togo
Et enfin : « Quand vous regardez les actions climatiques qui se font dans le monde et au Togo en particulier, vous trouver que le secteur public est devant. Mais on sait aussi que les ressources financières qu’il dispose ne suffisent pas. Alors pour pouvoir faire une synergie avec le secteur privé nous essayons de l’amener pour lui donner l’information et le former aussi pour qu’il puisse accéder au Fonds Vert...Dans la préparation de cet atelier il y a la Politique Verte. On a préparé la politique verte pour donner un outil important au CNP-Togo pour que les membres puissent comprendre les politiques pas seulement dans le pays mais au niveau international quand on veut mobiliser le fonds vert. Mais il y a aussi la stratégie verte pour donner assez d’informations. Il y a un annexe où on a mis toute la liste des institutions financières pour le financement vert qui sont partout dans le monde. Donc nous allons continuer à travailler avec le secteur privé et le secteur public. On vient de faire une année mais on va rester parce que nous sommes une organisation intergouvernementale. » a déclaré Monsieur Innocent KABENGA, Représentant Résident de GGGI

  • Partager

LIRE AUSSI

COMMENTAIRE