Logo
ACCUEIL economie ARTICLE

FINANCES PUBLIQUES AU TOGO : EVALUATION DE LA PERFORMANE DES FINANCES PUBLIQUES PAR LA METHODOLOGIE PEFA

La cérémonie de lancement officiel des activités de l’édition 2022 de l’évaluation de la performance de la gestion des finances publiques par la méthode PEFA (Public expenditure and financial accountability) s’est déroulé ce mardi 17 mai à Lomé. Elle a été présidée par monsieur le ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya en présence du ministre en charge de l’Environnement, Foli-Bazi Katari et du chef de délégation de l’Union européenne, Joaquín Tasso Vilallonga.

La cérémonie de lancement a été suivie d’un atelier de formation de tous les acteurs concernés par l’ évaluation à la méthodologie PEFA, notamment des ministres, des présidents des institutions, des directeurs de cabinet, des secrétaires généraux, des directeurs et chefs de service, des cadres de l’administration publique et privée, la société civile, des médias et des partenaires techniques et financiers. Les travaux de cette évaluation dont les résultats finaux seront disponibles en fin d’année 2022, sont organisés par le ministère des Finances depuis le début du mois de mai.
Cette évaluation s’inscrit dans le cadre d’une politique d’assainissement des finances publiques.

Le PEFA est un outil d’évaluation dont la méthodologie a été développée en 2005 puis actualisée en 2011 puis en 2016. Cette méthodologie consiste à évaluer une série d’indicateurs pertinents qui permettent d’évaluer tout le système et les processus de gestion des finances publiques y compris le partage des informations avec le public. Le Togo est ainsi le premier pays en Afrique subsaharienne à avoir utilisé cette nouvelle méthodologie en 2016.

Dans son discours d’ouverture , Le ministre Sani Yaya a indiqué que la réalisation de cet exercice s’inscrit dans une démarche impliquant les autorités togolaises et les partenaires techniques et financiers. Il a précisé que l’objectif est d’avoir une photographie du système des finances publiques et de mesurer sa performance. « C’est un précieux outil qui aidera les autorités à élaborer ou à actualiser leur programme de réforme en vue de maintenir la discipline budgétaire, de promouvoir une allocation stratégique des ressources publiques et d’assurer une prestation efficace des services publics. Il convient de préciser que le Togo a réalisé sa première évaluation du système des finances publiques en 2008 », a-t-il poursuivi.

Le ministre a indiqué que cette évaluation a été réalisée après la reprise en 2008 de la coopération économique et financière avec la communauté internationale. Elle a permis aux autorités togolaises d’élaborer une stratégie de réforme en 2010 assortie d’un plan d’actions.
La seconde évaluation PEFA s’est déroulée en 2016 et a permis d’établir le plan d’action 2017-2021 sur la base d’une actualisation du plan d’action précédent.
Le ministre en charge des Finances a relevé qu’aujourd’hui, de nouveaux enjeux en matière de gestion moderne des finances publiques se sont manifestés, notamment la mise en œuvre des directives portant cadre harmonisé de gestion des finances publiques au sein des Etats membres de l’UEMOA qui traduit la gestion axée sur les résultats. L’un des changements majeurs, a-t-il ajouté, est le fait que le Togo a basculé au budget programme depuis janvier 2021.
« Cinq ans après l’évaluation précédente, les autorités togolaises s’engagent à réaliser une nouvelle évaluation du système de gestion des finances publiques pour apprécier les progrès accomplis depuis 2016 et, en même temps, pour disposer d’un diagnostic indépendant et rigoureux pouvant les aider à identifier les faiblesses et les nouveaux enjeux en vue d’actualiser le plan d’actions des réformes des finances publiques », a souligné le ministre Sani Yaya.
Par ailleurs, de nouvelles thématiques émergentes se sont ajoutées à l’analyse de la gestion publique et méritent d’être prises en compte. Il s’agit de la prise en compte de la dimension genre et de changement climatique dans la gestion des finances publiques.

Le chef de délégation de l’Union européenne au Togo, Joaquín Tasso Vilallonga a souligné que la présente évaluation couvre les exercices 2018-2020. Elle permettra d’améliorer encore davantage l’assainissement de la gestion des finances publiques dans la perspective de mise en œuvre des projets portés par le Togo et contenus dans la feuille de route
gouvernementale 2025.
Vue la complexité et la rigueur qu’impose les finances publiques , d’autres rencontres seront nécessaires pour bonne maitrise de l’évaluation par la méthodologie PEFA

  • Partager

LIRE AUSSI

COMMENTAIRE