Publié par La Redaction mis à jour le 04/04/18

Les agropoles de nouvelle génération dévoilés dans tous leurs contours au Togo


Le Ministère de l’Agriculture de l’Elevage et de l’Hydraulique a organisé dans la matinée du mardi 3 avril 2018 une conférence de presse dans ses locaux .La cérémonie est présidée par le ministre du tutelle le Colonel Ouro-Koura AGADAZI, en présence des premiers responsables de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Togo (CCIT) et du Conseil National du Patronat(CNP), des hommes de médias et des cadres du département.
Cette rencontre veut sensibiliser sur les réalités des agropoles dont l’agropole de Kara financée par la BAD qui est en sa phase pilote. Elle a servi de cadre pour annoncer les travaux préparatoires de la mise en place de l’agropole de Kara.
Le gouvernement se propose d’organiser les journées d’information et de promotion en direction des investisseurs potentiels et des acteurs clé des principales filières agricoles ( y compris les institutions financières) les 5 et 6 avril 2018 à Lomé sur la sensibilisation et le lancement de la phase pilote de l’agropole de Kara.
Les Agropoles sont des zones de transformation agro-alimentaires. La coordination togolaise va expérimenter la nouvelle génération à travers un plan stratégie de développement dans 10 zones qui vont couvrir les bassins de l’Oti , de la Kara et Haut-Mono
Les agropoles vont contribuer à la croissance agricole inclusive , à la création de plus de 24000 mille emplois et à la réduction des importations alimentaires à travers des mesures aptes à favoriser l’investissement privé dans les filières prioritaires ( riz , noix de cajou , sésame, maïs , soja, poulet de chair et pisciculture ), notamment dans la transformation des produits agricoles et la fourniture d’intrants et services agricoles .
D’une manière spécifique les agropoles vont permettre de promouvoir les investissements privés dans les filières ciblées à travers des politiques d’appui, de gouvernance et des mesures incitatives. Promouvoir les chaines de valeur prioritaires par la mise en place d’infrastructures de soutien à la production et à la transformation ( y inclus l’agro-parc) ; et renforcer les capacités des acteurs des filières ciblées .
Pour ainsi accroitre le revenu des ménages, leur assurer la sécurité alimentaire, diminuer la part d’enfants souffrant de malnutrition aigüe, accroitre le taux de couverture des besoins nationaux en volaille , créer et renforcer les emplois directs et indirects (dont femmes), augmenter le volume de productions agricoles transformables . Augmenter l’accès à l’eau potable, à l’électricité et aux pistes praticables en toutes saisons.
En somme les agropoles de nouvelle génération au Togo se distinguent par la forte implication du secteur privé dans les investissements. « Plusieurs centaines de milliards de F CFA seront débloqués par les opérateurs économiques togolais et leurs partenaires. Le secteur privé va s’impliquer totalement à tous les niveaux des agropoles du processus de production jusqu’à la transformation » a laissé entendre M. Germain MEBA , Président de CCIT en accord avec les responsables du Conseil National du Patronat.



Dernières infos en video

Hum! La Coalition des 14 partis d\'opposition /Togo






Les législatives 2018 au Togo

ELECTIONS LEGISLATIVES 2018 AU TOGO

Conference des parties (CoP) 23 Bonn Allemagne

Climat: s\'est-il passé quelque chose à la COP 23 ?

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…
Simple PopUp by Anders Wasen (http://wasen.net)
Free non-commercial version for Joomla. © Anders Wasen 2013