Publié par La Redaction mis à jour le 16/03/19

LA NECESSITE D’UNE BASE DE DONNEES SOLIDE ET ACTUALISEE SUR LA FILIERE FRUITS ET LEGUMES AU TOGO


Les fruits et les légumes ont une grande importance sur le plan nutritionnel, économique que sanitaire. De véritables sources de vitamines, minéraux, fibres, antioxydants et d’énergie.
Bien que la production des fruits et légumes est pratiquée sur toute l’étendue du territoire togolais ; il n’existe pas de données statistiques actualisées jusqu’en 2013 où le quatrième Recensement National de l’Agriculture a permis de les produire. Malheureusement ces données ne sont pas actualisées depuis lors.
Ainsi les conclusions, de l’atelier de validation du rapport d’étude sur les filières fruits et légumes organisé par le Ministère de l’Agriculture, de la Production Animale et Halieutique (MAPAH) avec l’appui de FAO, vont permettre de disposer d’une base de données actualisée et fiable.
Notons que les exportations de fruits et légumes seraient de 30 265 tonnes soit environ 4,578 milliards de FCFA alors que les importations s’élèveraient à 8 365 tonnes soit 1,4 milliards de F CFA en 2017 selon l’Institut National de la Statistique et des Etudes Economiques et Démographiques (INSEED).
« Il est question de savoir concrètement ce qui se fait dans cette filière. Parce que comme on peut le constater les fruits et les légumes sont produits sur tout le territoire. Tous les acteurs opèrent non seulement pour le marché local mais également pour le marché international. Le potentiel est vraiment énorme mais malheureusement connait beaucoup de contraintes surtout du point de production (Production pluviale) ; il faut utiliser beaucoup d’eau pour pouvoir produire sur le territoire toute l’année. Il y a les problèmes liés à la perte post-récolte, à la qualité pour l’exportation. Toutes ces contraintes doivent être clairement identifiées. Pour cela il est important qu’on puisse avoir des statistiques bien claires. Les dernières statistiques remontent en 2013. Donc il faut mettre à jour ces bases de données en matière de production , de transformation et de structuration des chaines de valeurs pour pouvoir apporter des solutions adéquates … » a déclaré Dr BALI Nème Hélène , Secrétaire Générale MAPAH.
Dans la même ligne d’idée, Mr DJIWA Y. Chargé de programme en Charge du Bureau FAO-Togo a insisté sur l’importance d’améliorer le circuit de transformation, de conservation et de stockage. « C’est pourquoi la politique du réseau routière est importante pour qu’on puisse atteindre les zones de production des fruits et légumes »
En somme la filière fruit et légume constitue l’un des domaines d’intervention ciblés par le PND et par ricochet le PNIASAN ; dans la contribution à la sécurité nutritionnelle.



Dernières infos en video

Réflexions des Experts sur la Mission de FMI






les députés togolais élus 20 déc 2018 .

Les législatives 2018 au Togo

ELECTIONS LEGISLATIVES 2018 AU TOGO

Conference des parties (CoP) 23 Bonn Allemagne

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…
Simple PopUp by Anders Wasen (http://wasen.net)
Free non-commercial version for Joomla. © Anders Wasen 2013