Publié par La Redaction mis à jour le 11/12/20

L’Organisation Africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) en session ordinaire à Lomé


Les ministres de l’industrie et experts des 17 pays membres de l’Organisation africaine de la Propriété intellectuelle (OAPI) sont à Lomé, ce mardi 08 décembre 2020, dans le cadre de la 60è session ordinaire du conseil d’administration de cette institution.
Les travaux ont été présidés par Kodjo Adedze, Ministre du Commerce, des Transports, de l’Industrie, du Développement du secteur privé et de la Promotion de la consommation locale, et actuel Président du Conseil d'administration de l’OAPI.
La cérémonie d’ouverture des travaux a été marquée par l’intervention d’officiels de l’organisation basée à Yaoundé (dont son DG, Denis Bohoussou), et d'organisations sœurs et partenaires, dont des représentations Européenne (Office Européen des Brevets, Office Eurasien des Brevets), Française, Chinoise (la China National Intellectual Property Administration), Marocaine (Office Marocain de la Propriété Industrielle et Commerciale), ou encore Japonaise et Singapourienne. Etait présente une forte délégation des membres du gouvernement togolais et des officiels.
Au cours de la session, les ministres se sont planché sur plusieurs questions techniques d'intérêt pour les usagers, dont la mise en place d’un mécanisme de financement de l’invention et de l'innovation, l'aménagement du règlement portant organisation et fonctionnement de la commission Supérieure de Recours, l’instance juridictionnelle de l’OAPI, ou du Règlement d’application de l’Accord de Bangui révisé, avec l’entrée en vigueur de certaines de ses annexes en novembre 2020.
A cet effet, le Togo, ainsi que deux autres pays(Tchad et Guinée Bissau) ; y ont présenté leurs instruments de ratification, dans le cadre de leur adhésion complète aux textes de l'organisation.
« La propriété intellectuelle tient une place de choix dans notre Plan national de développement 2018-2022 », souligne le ministre Adedze, à l’ouverture des travaux, « ce vaste chantier politique ne peut se concrétiser sans la valorisation des résultats de la recherche, plus exactement l'utilisation stratégique de la propriété intellectuelle, l'amélioration continue du climat des affaires et la mise en œuvre du nouveau code des investissements. »
Notons qu’en marge de ces rencontres de Lomé, le Togo avait inauguré une semaine d’avance, son premier Centre de documentation en propriété intellectuelle, une infrastructure financée par l’OAPI, à hauteur de 500 millions de F CFA.



Dernières infos en video

La lutte contre la corruption






COMPOSITION DU GOUVERNEMENT TOGOLAIS 2020

Reprendre la ferme familiale à l’abandon

Promotion d\'une ferme Agricole au Togo

Covid-19 à Madagascar : le traitement

Top
Разработано с JooMix.
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…
Simple PopUp by Anders Wasen (http://wasen.net)
Free non-commercial version for Joomla. © Anders Wasen 2013